Hello ❤️

Et vous, avez-vous cette fâcheuse tendance à vous comparer? Êtes-vous porté à aller voir ce que les autres font simplement pour voir ce qui est différent? Moi, OUI! C’est drôle, je ne considère pas vraiment les gens qui font le même type de travail que moi comme des adversaires, mais plutôt comme des collègues, je suis plutôt du genre à donner mes trucs plutôt que de les cacher jalousement. Mais j’avoue que parfois c’est déprimant et je dois me rappeler que nous ne travaillons pas dans les mêmes conditions ni n’évoluons dans le même milieu et ça, sincèrement, je crois que ça y est pour beaucoup. Je pense qu’une partie de la réussite dépend des gens qui t’entoure, je ne parle pas nécessairement de l’équipe de travail, parce que ce que je fais, c’est très solitaire, mais plutôt de la famille et des amis. Quelque part, ils font partie de ton rayonnement en partageant tes publications, en les achetant aussi. Souvent, plus ils parleront de tes produits, plus ça suscitera de l’intérêt. Mais par-dessus tout, ce petit cercle est généralement un pilier afin de t’aider et t’épauler pour garder le fort.

Moi, j’ai la chance d’avoir une maman formidable qui m’aide lorsque j’en ai besoin, elle vient en renfort et me permet d’avancer plus rapidement. Il arrive aussi que certaines amies viennent en renfort. Sois pour me ramener les pieds sur terre et me dire que mon idée n’a tout simplement pas de bon sens, sois pour me pousser ou encore pour m’aider à peindre mes sacs. J’ai aussi un conjoint formidable qui lui ne m’aide pas (OK, il a fait les trous dans mes dernières étiquettes, mais pour lui, c’était plus un challenge de m’attaquer avec de petits cercles de papier…), mais qui me supporte. Qui constate mes états de paniques et qui m’aident à respirer et à comprendre ce que je peux faire autrement. Il m’aide souvent aussi à voir mes priorités et à « focuser ».

C’est une chance certes, mais ce n’est jamais tout noir ou tout blanc. J’ai aussi des amis et de la famille qui possède chez elles des Chinoiseries, que je leur ai offerts avec le temps, mais qui n’ont jamais été portés à acheter. J’ai reçu en trois ans énormément de commentaires sur mon travail de la part de mes proches. J’ai des connaissances qui se sont révélée de véritables acheteuses compulsives (OUI! OUI!) comme j’en ai qui malgré leur bon mot n’ont jamais rien acheté. Parfois je trouve cette situation fâchante, pour laquelle me dire que tu es folle dingue d’un produit sans l’acquérir? Et puis ça passe. Au final je ne peux pas tordre de bras ni tirer de cheveux pour pousser les gens à se procurer ce que je fais. Surtout que je ne fais rien de conventionnel, ce n’est pas non plus passe-partout… Mais enfin.

En étant sur des groupes d’entraide, j’ai vu quelque histoire d’horreur, des ultimatums et toute autre manipulation pour que l’artisan cesse ses activités. Je me compte chanceuse d’avoir des gens autour de moi, de ne pas être seule. Non, je ne vends pas à profusion. Non ce n’est pas parfait, ni toujours ce que je souhaiterais comme résultats, mais au moins, je n’ai pas à me battre contre mon entourage pour continuer à faire ce qui me passionne et ça, c’est déjà une énorme victoire.

Je sais, je dis souvent merci, mais est-ce qu’on le dit vraiment assez?

Sur ce, bonne semaine et pensez-y bien!

Roxanne

La folle aux Chinoiseries

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s